Automobile Sport Décembre 1982

Une description élogieuse de l'Eventer, suivie d'une courte bio de Guy Black et d'un bref historique de Lynx précèdent une série d'infos données par Derek Green, Directeur des ventes chez Lynx.

  • Patrick Motor Group (PMG), Dealer Jaguar réputé dont on retrouve le nom sur les premiers catalogues consacrés aux Eventer, aurait financé la moitié de l'étude et des frais de développement du prototype.
  • Au cours du 2° semestre 1982 un second Eventer a été livré chez PMG. Ce doit donc être le n°1 si le prototype est le n° 0 (ndla).
  • Un 3ème Eventer est en cours de production et 7 autres ont été commandés qui devraient être livrés au cours du 1er trimestre '83
  • La fabrication se simplifie et "s'industrialise" grâce à la mise au point puis à l'utilisation de gabarits de construction (au nombre de 18). Grâce à eux Lynx espère ramener la durée de la transformation à 6 semaines. Une telle réduction du temps de production ne sera malheureusement jamais possible, le travail pourra se réduire au mieux à une dizaine de semaines mais il prendra souvent entre 3 et 6 mois dans la pratique, voire même s'étaler sur plus d'un an pour certains exemplaires (ndla).
  • Lynx estime pouvoir produire jusqu'à 48 Eventers par an même si cet objectif leur semble surévalué.
  • Sur le plan technique on apprend que Lynx travaille à rendre la direction plus directe et les suspensions arrière plus fermes en montant des ressorts de XJ6. Lynx optera finalement pour le montage de silent blocs spéciaux sur la barre anti-roulis avant et pour l'utilisation de cales de précontraintes des ressorts de suspension arrière (ndla).
  • Prix annoncé pour la transformation: 7.400 £ alors que 6 mois plus tôt il n'était que de 6.950 £ seulement.

L'Eventer qui illustre cet article est le prototype (XJV 12)