Suspensions arrière

 

Un Eventer pèse officiellement 60 kg de plus qu'un coupé XJS équivalent. Ce supplément de poids est principalement réparti en porte à faux arrière ce qui impose un renforcement des ressorts de suspension arrière.

D'après les informations reprises dans les articles publiés sur les Eventer, 2 techniques ont été utilisées par Lynx :

  • Dans un premier temps l'utilisation de ressorts de jaguar XJ qui sont de même hauteur mais de section beaucoup plus importante que ceux des XJS
  • Dans un second temps l'utilisation de cales qui précompressent les ressorts d'origine de la XJS de +/- 1'', soit environ 26 mm. Ces cales remplacent la colerette sur laquelle repose le ressort à l'origine. Elles sont d'origine en aluminium moulé puis ajusté par tournage.

J'ignore quand Lynx est passée à la seconde technique et si la première a été utilisée sur des exemplaires de série ou si elle n'a servi que sur le prototype.

 

Quand j'ai refait le train arrière de mon Eventer, en l'absence d'autres infos, j'ai suivi les indications évoquants l'utilisation des ressorts de XJ. Mais les amortisseurs que j'ai montés à l'époque (Boge en aftermarket) utilisaient un blocage du ressort différent de l'original et qui ne permettait pas l'utilisation des cales faites par Lynx. J'ai roulé comme ça pendant 2 ans mais l'arrière était légèrement trop bas et les jantes Arden que j'utilisais à l'époque touchaient souvent le bord extérieur de la contre aile (peut-être aussi du fait de leur fort déport extérieur). Par contre les ressorts XJ se sont révélés parfaits pour qui, comme moi, aime une suspension ferme (mais sans excès) qui donne une voiture extrèmement stable et qui vire très à plat même en fort appui.

J'ai ensuite remplacé les amortisseurs Boge par des Monroe gaz qui respectent le système de blocage d'origine des ressorts et j'ai pu remettre en place les cales de hauteur de Lynx. Mais avec ses ressorts de XJ et les cales elle la caisse était trop haute et les suspensions nettement trop ferme. Finalement j'ai opté pour une solution hybride, celle de garder les 4 ressorts XJ dont 2 sont montés avec les cales Lynx et 2 sans. Là elle est parfaitement dans ses lignes et reste confortable malgré des suspensions assez fermes. Rien ne dit que cette solution qui est efficace sur mon Eventer le soit de même sur un autre exemplaire.

Un propriétaire parisien d'Eventer sur lequel les cales manquaient en a fait faire pour son Eventer qui ont été tournées dans un bloc d'aluminium. En l'occurence ses cales sont adaptées aux amortisseurs aftermarket avec le système de blocage qui diffère de celui des Boge d'origine. Avec d'autres propriétaires sur les Eventer desquels ils manquaient, nous avons de notre côté fait tourner des cales en aluminium qui respectent le montage d'origine de Lynx pour des amortisseurs semblables à ceux d'origine.

 

Amortisseur avec cale d'origine Lynx et ressort XJS

 

Amortisseur monté avec ses cales